Bannière1


GDSA 60
Groupement de Défense Sanitaire Apicole de l'Oise

2017

En cette nouvelle année 2017, notre organisation nationale, la FNOSAD, nous offre un nouveau site.

Vous pourrez y télécharger les fiches sanitaires au fil du temps et de vos besoins.


 





Aprés l'arrivée du frelon aux portes de notre département en cette fin d'année 2014, voici un nouveau prédateur pour nos ruches en la personne de Aethina tumida, le petit coléoptère de la ruche.


Vous trouverez ci dessous la communication de GDS 60, ainsi que les articles de la FNOSAD, sur ce nouveau parasite. Faisons en sorte qu'il ne puisse se développer aussi rapidement que le frelon asiatique en étant trés attentif lors de nos dernières visites de ruches, surtout si des achats d'essaims ont été réalisés cette année auprés de grossistes n'indiquant pas toujours les origines de leurs arrivages.

 
info flash

3 Octobre 2014

 Depuis le 15 septembre 2014, l’Italie du Sud a connu 13 foyers d’infestation par le petit coléoptère de la ruche Aethina tumida autour de la ville de Gioia Tauro (Sovereto) située dans la province de Reggio Calabria, région de Calabre.  Le danger sanitaire a été notifié à l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (O.I.E.). Selon les déclarations des autorités italiennes, aucun mouvement récent d’abeilles n’a eu lieu depuis cette région vers les autres Etats Membres.

La France est actuellement indemne de ce parasite exotique classé danger sanitaire de première catégorie. Il s’agit d’un danger grave pour la santé des colonies mais ne présentant pas de risque pour la santé publique (consommation de miel). Il convient donc de conserver ce statut indemne.

Vous voudrez bien trouver ci-joint une note de service de la D.G.Al., deux articles de situation d’infestation et une fiche technique du Laboratoire de Référence de l’Union Européenne (L.R.U.E.) Santé des abeilles.

Ces documents soulignent le risque élevé d’introduction du petit coléoptère de la ruche Aethina tumida dans les autres Etats membres, notamment la France. Même si les autorités italiennes n’ont recensé aucun mouvement, les apiculteurs doivent être sensibilisés concernant le risque lié à l’introduction et aux éventuelles importations illégales d’abeilles, de reines et/ou de matériel apicole vers la France.


 

 http://oiseapicole.wifeo.com/documents/Note-de-service-DGALSDSPA2014-770.pdf

http://oiseapicole.wifeo.com/documents/Conseils-pratiques-pour-le-depistage-du-petit-coleoptere-dans-les-ruches.pdf

http://oiseapicole.wifeo.com/documents/Procdure---En-cas-de-suspicion.pdf

http://oiseapicole.wifeo.com/documents/PetitColeo_Plaquette_Janv2013.pdf


Voici en cette fin d'année 2014 un point info sur l'identification de Aethina tumida :

Cliquez sur le lien ci-dessous :

http://oiseapicole.wifeo.com/documents/Point-dinformation_Aethina.pdf


INFO   Janvier/février2015

La FNOSAD et le GDSA 80 organisent une formation sanitaire au mois de mars 2015.
Cliquez pour en savoir plus sur les liens ci-dessous :

Programme :http://oiseapicole.wifeo.com/documents/Formation-niveau-ASA-FNOSAD-GDSA-80x.pdf

Fiche d'inscription :http://oiseapicole.wifeo.com/documents/FORMATION-FNOSAD-GDSA80-fiche-inscription.pdf


Déclaration de RUCHER pour 2016


 

"Les déclarations d’emplacements de ruchers et du nombre de ruches sont essentielles pour la filière apicole française. Elles permettent :

  • L’obtention d’aides européennes dans le cadre du plan apicole européen (PAE) ; l’enveloppe communautaire est distribuée à chacun des États membres au prorata du nombre de ruches (3,575 millions d’euros obtenus par la France en 2014/2015 pour 1 600 000 ruches déclarées à la Commission) ;
  • La gestion sanitaire du cheptel apiaire français ; la connaissance de l’emplacement des ruchers est d’autant plus importante que la menace d’introduction d’Aethina tumida en France suite à son arrivée en Italie en septembre 2014 s’est accrue (un nouveau foyer à été découvert le 16 septembre 2015 dans ce pays).

La Commission européenne a décidé d’harmoniser les périodes de recueil des déclarations de ruches dans l’ensemble des États membres de l’Union Européenne à compter de 2016 (règlement délégué 2015/1366 de la commission du 11 mai 2015 et règlement d'exécution 2015/1368 de la commission du 6 août 2015. Dans ce contexte, la DGAL a défini une nouvelle période de déclaration obligatoire : dès 2016, les déclarations réalisées au titre de l’année n le seront entre le 1er septembre et le 31 décembre de l’année n.

Il n’est pas prévu de déclaration (télédéclaration ou CERFA) entre
             le 1er novembre 2015 et le 31 août 2016 

Une campagne de communication à destination des apiculteurs va être mise en place prochainement afin de les informer de ce changement et une refonte du site de télédéclaration va être programmée."




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site